Voilà la suite et fin de ce post en 3 parties concernant les bonnes pratiques des agents immobiliers sur les réseaux sociaux !

Pour revoir les parties précédentes, cliquez :

ICI -> Partie 1 (le Visuel avec Pinterest)

ICI -> Partie 2 (la Proximité, la Convivialité et l’Echange, avec Facebook)



Partie 3 -> 3ème aspect de votre métier : l’Information, avec Twitter


image


Twitter est le réseau social, selon moi, le plus singulier, de par son fonctionnement et son concept. En effet, sur Twitter tout est public (ou presque), le principe de réciprocité ne s’y applique pas (quelqu’un peut s’abonner à vous sans que vous ne soyez abonné à lui, et vice versa), et vos publications ne dépasseront pas 140 caractères. Et c’est le seul réseau social sur lequel publier plus de 30 fois par jour ne risque pas d’agacer les autres utilisateurs. Tout simplement parce que Twitter permet aussi bien l’échange et l’interaction, que la simple information descendante.


Alors vous allez me dire : quelle utilité pour moi, agent immobilier ?

Voici ce que j’en pense :

-          Pour commencer, la publication en masse de vos annonces risque d’ennuyer vos abonnés et de noyer vos tweets ‘tapés main’. A la rigueur, créer un compte spécialement dédié à la publication d’annonces permettra aux personnes qui s’y abonneront de le faire en connaissance de cause, mais allier les deux ne semble pas la meilleure idée.

-          En ce qui concerne les discussions sur Twitter, il y en a, certes, mais lorsqu’on n’est pas « dans » la conversation (c’est-à-dire clairement mentionné via une @, tout comme sur Facebook maintenant), la visibilité n’est pas idéale. En effet, les tweets des personnes que vous suivez défilent au fur et à mesure de leurs publications…et vous aurez donc déduit que, plus vous vous abonnez à des personnes, plus vous aurez du mal à suivre votre fil de tweets (et donc les conversations). Si vous voulez discuter, engagez vous-même la conversation en cliquant sur “Répondre” sous un tweet qui vous interpelle.. Que ce soit une info, une citation, une photo, pourquoi pas vous adresser à l’expéditeur pour lui dire ce que vous en pensez ? Si vous trouvez un tweet intéressant, n’hésitez pas à “retweeter” ce dernier, également.

-          Concernant vos propres tweets, il serait judicieux de vous définir une ligne éditoriale, afin de ne pas partir dans tous les sens et de tweeter sur tout et n’importe quoi, ce qui pourrait vous faire perdre des abonnés. En premier lieu, commencez par vous abonner à de gros comptes influents qui vous serviront de sources et donc de base pour votre ligne éditoriale. Par exemple, abonnez-vous au blog Immobilier 2.0 (@blogimmo) ou à l’édition spéciale immobilier du Figaro (@LeFigaro_Immo), etc…

-          Si vous avez des difficultés à rechercher qui de vos amis sont présents sur Twitter (contrairement à Facebook, sur Twitter on utilise un pseudo qui n’est pas forcé d’être le prénom/nom de la personne), balancez un statut sur Facebook en indiquant votre pseudo Twitter et en demandant à vos amis de mettre le leur en commentaires. Vous accroitrez ainsi votre visibilité et vous constituerez un réseau solide.


En résumé sur Twitter : Arrangez-vous pour avoir plus d’abonnés que d’abonnements, publiez des liens et des photos plutôt que le simple fond de votre pensée (plus de chances d’être retweeté par les utilisateurs), restez dans votre ligne éditoriale (l’immobilier, le courtage, les crédits…). Evitez les prises de position dangereuses (un débat avec une personne très influente par exemple), bannissez les insultes et sachez répondre de façon courtoise.

Si vous suivez le B.A.BA de ces conseils votre nombre de followers augmentera !


D’ailleurs, de manière générale, bien que je ne sois pas allée jusque dans les méandres des pratiques sur les réseaux sociaux, le fait de suivre les conseils délivrés dans ces 3 posts ne pourra vous être que bénéfique, surtout si vous débutez..



A très vite sur les réseaux !



Flo d’Elephantbird (ajoutez-moi sur Facebook !)

Twitter et Pinterest : @elephantbirdebt



Cet article vous a plu ? Conseillez-le à vos connaissances grâce aux boutons de partage ci-dessous !


    Pin It  


Voici la suite du post concernant les bonnes pratiques des agents immobiliers sur les réseaux sociaux !


(Pour revoir la 1ère partie -> 1er aspect de votre métier : le Visuel, avec Pinterest. Cliquez ICI)

2ème partie -> 2ème aspect de votre métier : la Proximité, la Convivialité, l’Echange, avec Facebook


image


Forcément, lorsqu’on entend « Facebook » on pense que les profils sont réservés pour le “perso” et que les pages sont réservées aux professionnels. Pourtant, les profils peuvent également vous servir à titre professionnel. Normalement il est interdit de créer 2 profils pour une seule et même personne (un perso et un pro pour distinguer), ainsi, dans le cas où vous auriez déjà un profil perso, il vous sera recommandé de bien maîtriser les paramètres de confidentialité de votre compte si vous souhaitez ajouter des clients en tant qu’ « amis ». Car oui, il vous est tout à fait possible de créer un compte dans lequel vous distinguerez pro et perso, via la création de « listes d’amis », ce qui permettra de faire une vraie séparation. Par exemple, si vous venez d’avoir un enfant et que vous souhaitez l’annoncer à vos proches sur Facebook, vous épargnerez ainsi vos confrères et/ou clients en ne rendant visible votre statut que par la liste « perso ». Il en sera de même si vous venez de faire signer une vente et que vous pensez que cette information n’intéressera pas vos proches : vous le publiez ainsi dans la liste « pro ».  Au cas où vous n’auriez pas déjà un profil perso, la création d’un profil à usage pro est une solution à envisager, d’autant que si vous souhaitez un jour créer une page, il vous faudra forcément un profil pour pouvoir l’administrer.


Les avantages d’avoir ses confrères en amis Facebook, et pourquoi pas quelques acquéreurs/vendeurs satisfaits de votre travail :

Cela permet une certaine proximité avec ces contacts : vos clients se souviennent ainsi plus facilement de vous plutôt que si vous leur aviez donné une simple carte de visite, ainsi ils auront plus de chances de vous recommander si l’un de leurs proches devait faire appel à un professionnel de l’immobilier.

Avoir ses confrères en amis (collègues de tous les jours ou bien confrères faisant partie du même réseau mais habitant à  500 bornes de vous) facilite les échanges, qu’ils soient purement professionnels, cordiaux voire même amicaux, du fait de leur caractère instantané. Cela peut également vous aider à mieux connaître votre entourage professionnel et pourquoi pas nouer des liens plus forts avec certains collègues.

Etre présent sur Facebook vous permet de façon générale de vous faire connaître d’un maximum de personnes, ne serait-ce qu’en commentant un article ou une photo. En effet, en étant actif sur le réseau de cette façon (et pas seulement en délivrant de l’information descendante via des statuts et/ou photos), vous serez visible même des personnes que vous n’avez pas dans vos amis. C’est comme cela qu’un réseau se constitue !


3ème partie -> 3ème aspect de votre métier : l’Information, avec Twitter. (lien à venir)

Cet article vous a plu ? Conseillez-le à vos connaissances grâce aux boutons de partage ci-dessous !


    Pin It  


Vous entendrez divers sons de cloches concernant les bonnes pratiques à avoir sur les réseaux sociaux. Mais à chaque corps de métier sa stratégie ! Vous n’allez pas être présents sur les mêmes réseaux qu’un avocat, vous ne présenterez pas votre contenu de la même façon qu’un boulanger, vous ne communiquerez pas à la façon d’un comique !

Alors en route pour décrypter les bonnes pratiques que VOUS, en tant qu’agents immobiliers, devriez appliquer si ce n’est déjà fait, grâce à ce post en 3 parties !


1ère partie -> 1er aspect de votre métier : le Visuel avec Pinterest


image




Votre métier consiste à vendre des biens immobiliers, autrement dit du tangible, du concret, du « matériel ». Et qui dit matériel dit visuel ! Si un agent immobilier a déjà réussi à vendre un bien immobilier sans montrer de photos ou le faire visiter au futur acquéreur (je parle des biens déjà sortis de terre, pas des biens qu’on achète sur plans), je ne m’appelle plus Floriane Drapeau. Il vous faudra donc trouver les meilleurs canaux permettant la mise en valeur de ces biens via des visuels… En impliquant que vos visuels soient de bonne qualité, évidemment ! Vous aurez beau utiliser tous les filtres couleurs possibles, vous n’aurez jamais un joli rendu si vos photos sont mal cadrées ou floues…


Lorsque vous avez vos visuels de qualité en main, la première chose que l’on pourrait vous conseiller serait de vous inscrire sur Pinterest, le réseau social qui a explosé ces derniers mois… (pour rappel, voici une rapide présentation de Pinterest pour les novices - cf SOURCE). Mais une présence sur Pinterest ne s’improvise pas. Il vous faudra dans un premier temps vous créer différents tableaux, afin de pouvoir ranger vos biens de la même façon qu’ils le seraient sur vos différents supports Internet. Utilisez donc ces mêmes critères pour votre classement : lieu ou superficie par exemple. Le concept de Pinterest est très simple : vous vous trouvez sur votre site Internet, sur la fiche du bien que vous souhaitez « épingler », vous cliquez sur le bouton ‘Pin’ que vous aurez préalablement installé dans votre barre de navigation (vos Favoris) et entrez le texte de description de votre bien. Vos biens se présenteront de la même façon qu’un tableau de liège sur lequel vous iriez épingler des post-its ou des photos.



Cet article vous a plu ? Conseillez-le à vos connaissances grâce aux boutons de partage ci-dessous !


    Pin It